Monastère de Sihastria

Non loin du monastère il y avait l’ermitage de Sihla ( un ermitage de moines) ainsi que la Cave de Saint Pius Teodora ; son cercueil et ses reliques sont aujourd’hui gardés dans le monastère de Pecerska à Kiev sous le nom de « Teodora des Carpates le pieux ». Brûlé par les Turques en 1821, l’église fut reconstruit en 1824 avec des briques et des pierres de la rivière, de grand murs à quatre côtés ont été construit, deux tours ainsi que les cellules et la chapelle.

La période communiste la vie du monastère a été mis en danger, cependant pendant cette période de nombreux chrétiens fascinés par la sagesse des prêtres Cleopa et Paisie vinrent visiter le monastère. L’amour des prêtres pour Dieu et leur désir de guider le peuple sur les voies de la Chrétienté en firent deux sauveurs. Cleopa est né dans le Nord de la Roumanie, fils de paysan illettré. Il entra au monastère en 1934 à l’âge de 25 ans. Il s’occupa des moutons du monastère pendant douze ans. L’histoire raconte que seul les abbés de monastère connaissaient la mémoire incroyable de Cleopa, un don qui lui perméttait de réciter de longue sessions de textes sacrés et les lessons des pères de l’église par cœur. Les abbés du monastère lui donnèrent des livres pour qu’il puisse les lire dans les champs pendant qu’il gardait les moutons.

Les autres moines pensaient que Cleopa était simplement un paysan illettré. C’est pour cela, quand l’abbé était sur son lit de mort et nomma Cleopa comme successeur les autres moines étaient écœurés. C’est seulement après lui avoir dit les vœux de l’abbé et l’avoir entendu leur répondre en citant des versés qu’ils comprirent pourquoi l’abbé l’avait choisi pour prendre la succession de la communauté. Comme l’abbé du monastère de Sinastria est très occupé pendant la journée, Cleopa priait la nuit. Il ne dormait que deux heures par nuit puis deux autres heures après le service après quoi il allait réciter entièrement les règles de prières pendant la journée. Cela lui prenait trois heures. Après avoir passer dix dans la nature à cause de trois exiles, il se dévoua corps et âme à la « Prière du Coeur ». Ses ongles étaient même déformés après avoir passer sa vie à tourner les pages des livres de prières.

De 1950 à 1953, Cleopa à quitté le monastère et est devenu ermite. Il résidait dans les montagnes car les autorités communistes n’appréciaient pas de voir autant de personnes le chercher dans leur quête spirituelle. Aujourd’hui, nous pouvons voir les cellules où ils vivaient leur vie de dévotion à la foi Chrétienne.