Monastère de Moldovita

Depuis le XIV siècle de nombreux ermites ont vécus dans les forêt recouvrant les collines de la vallée de Moldovita et près des ruisselets de Cimirna. Ils ont construits de petites églises en bois au près des quelles des ermitages ont vu le jour. Une nouvelle collectivité monarchique a ainsi été formée. L’église originelle du XIVème siècle se tenait à 500 mètres, à l’est de celle actuelle. Cette église a été construit et fortifiée par Petru Rares en 1532.

L’église du monastère de Moldovita (Comté de Suceava), une colonie religieuse érigée en 1532, est dédiée à Buna Vestire (L’Annonciation). Elle possède sa fête le 25 mai. Comme Sucevita, elle a un aspect de forteresse. Elle possède des tours imposantes et des murs fins et haut (6 mètres de haut et 1,2 mètre de large). Selon les traditions architecturales imposées par Stephan le grand, l’église est séparée en trois partie et a aussi un porche ouvert. Le peintre qui a décoré ces murs à représenté des scène du XVI siècle de la vie Moldve.

Les fresques ont été faites par Toma de Suceava et ont été peintes en 1537, quand Petru Rares n’avait pas encore abandonné son combat contre le Sultan. La couleur dominante est le rouge et le vert iridescent, ces couleurs ont sûrement été réalisées à partir du cuivre de la région. La peinture la plus intéressante est « Le siège de Constantinople » sur la façade sud, un composition monumentale semblable au monastère d’Humor. Elle décrit le combat moldave contre l’invasion des étrangers, spécialement Turques. La vue panoramique de la citadelle de Constantinople est impressionnante, dû principalement à ses nombreuses tours et sa foule remuant dans tous les sens. Petru Rares et sa femme sont aussi peints, se tenant à côté d’une représentation de l’église. L’exonarthex ouvert protège ce qu’il reste du Jugement dernier. Il contient aussi les représentations des Saints militaires, Saint Georges, Saint Demetrius et Mercurios en dessous d’eux. Ils sont tous à cheval. Nous pouvons aussi voir L’empereur Constantin au conseil de Nicae.

Les éléments notables de la construction sont : les solutions inhabituelles pour agrandir la nef en rajoutant deux pièces, les fenêtres du pronaos disposées de façon symétriques, les portes encadrées de motifs gothiques sous la corniche proéminente et enfin ses iconographies artistiques. L’église de « L’Annonciation » du Monastère de Moldovita est considérée par nombreux experts en peinture murale comme « l’une des pièces les plus importante de l’art médiéval Roumain ». L’une des œuvres artistique les plus importantes de l’église est l’autel gravé dans le bois décoré de stuc doré. Les reflets dorés, les motifs végétaux et d’oiseaux, et les icônes impériales donne à l’autel sacré un apparence très pieuse.

« Clisiarnita » est la maison de Vovoid et de sa famille ou celle des invités prestigieux. C’est une construction monumentale placée au Nord-Ouest de l’église. De nombreux objets religieux y sont conservé ainsi que des récipients aux couleur votives, des broderies, des manuscrits et des icônes datant de centaines d’années. Aujours’hui l’objet le plus important est « La pomme dorée ». Un distinction offerte par « L’association internationale des Journalistes et écrivains du tourisme » pour la valeur artistique de monument d’art médiéval de ce côté du pays.