Monastère d’Arbore

La Decollation de l’église de saint Jean Baptiste dans le village d’Arbore a été construit de façon rectangulaire,l’extérieur suggère que dans l’église, la triconch possède trois renfoncements délimités par les murs. Une arcade semiciruclaire double l’extérieur le mur ouest du pronaos.

La Decollation de l’église Saint Jean Baptiste a été construite en 1503, elle servait à la base de tombeau pour la famille du fondateur et c’est ici qu’en 1522 il fut enterré. En 1541 sa petite fille engagea le peintre Dragos Coman de Iasi pour décorer l’église. Après la disparition de la famille, l’église fut transformé en église pour le village.

Le plan de l’église est rectangulaire, faite de pierre brute et le toit de briques. Elle est plus petite que les autres églises peinte. Arbore possède un narthex sombre et une nef avec de grandes fenêtres.

Elle possède de magnifiques fresques internes comme externes peintes sur un fond majoritairement vert, contrairement à Voronet où le bleu prédomine. Il y a cinq nuance de vert et quarante-sept nuances de rouge, bleu, jaune, rose et ocre. Le secret de la combinaison des couleurs a été emporté par les grands peintres Moldaves dans leur tombe. Cependant, les scientifiques ont pu identifier près de trente substances les composants. Il est impossible de reproduire les fresques, cependant il est possible de les restaurer là où elles sont encore visibles.

Les peintures ont été faites par une équipe dirigée par Dragos Coman de Iasi. La plus part des peintures représentes des scènes de la Genèse et de la vie des saints. Elles sont délicates et vivantes alors que les maisons sont représentées en perspective. Les fresques les mieux conservées sont visibles sur les parties sud et ouest de l’église. Les scènes que nous pouvons voir sont L’hymne des prieurs aux vierges, Le siège de Constantinople, le Dernier jugement, le fils prodige et tant d’autre.

Le siège de Constantinople est une représentation syncrétique de l’attaque des Perses. Les Avares et les Slaves contre Constantinople en 617. Les deux blocs de pierre présents au près de l’église depuis qu’elle a été peinte ont quinze petit trous.
Nous pouvons retrouver dans le narthex la tombe du fondateur de l’église, Luca Arbore et celle de sa femme Iulana.

Dans le monastère, un musée ethnographique possédant une grosse collection d’assortiment d’objets précieux mérite d’être visité. Le monastère a été restauré entre 1909 et 1914 puis entre 1936 et 1937. Il est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.